EPARGNER et INVESTIR

EPARGNER - INVESTIR

 

Economisez 684 euro d'impôts et constituez-vous un capital pension additionnel.

Le montant maximal de l'épargne à long terme varie selon votre revenu avec un plafond de 2.280 euro pour l'année 2014. L'avantage fiscal sera généralement très limité si vous avez un emprunt hypothécaire en cours.

 

Fiscalement, comment cela se passe-t-il ?

Vos versements pour l’épargne à long terme entrent en ligne de compte pour la réduction d’impôt si les conditions suivantes sont remplies :

• Vous êtes résident belge

• Vous avez au moins 18 ans et moins de 65 ans au moment de la souscription du contrat

• Les primes restent déductibles après 65 ans

• Le contrat a une durée minimale de 10 ans

 

Il doit être mentionné dans le contrat :

• Que vous êtes bénéficiaire en cas de vie

• Qu’en cas de décès sont bénéficiaires : vos héritiers (= votre conjoint(e) ou votre cohabitant(e) légal(e) ou un parent jusqu’au deuxième degré)

 

Si le contrat sert d’assurance solde restant dû pour un emprunt pour l’acquisition ou la conservation d’un bien immobilier :

• Les bénéficiaires de la partie du capital qui sert à reconstituer ou à garantir l’emprunt sont les héritiers qui recevront la pleine propriété ou l’usufruit du bien immobilier lors de votre décès

• Les bénéficiaires du solde du capital sont vos héritiers (= votre conjoint(e) ou votre cohabitant(e) légal(e) ou un parent jusqu’au deuxième degré)

 

Quel est le rendement ?

Celui-ci va dépendre de la combinaison choisie:

Branche 21: Vous avez droit chaque année à un intérêt garanti (précisé au départ du contrat) plus un bonus éventuel et variable annuellement.

Branche 21 à taux zéro: Votre capital est garanti mais votre rendement est lui variable sous la forme d’un bonus annuel attribué par la compagnie d’assurances.

Branche 23: Vous n’avez pas de capital ni de revenu garanti mais votre capital grandit au rythme du fonds choisi (large choix de gestionnaires dans quelques compagnies).

Les différentes formules sont, de plus en plus, comprises en un seul contrat avec éventuellement des adaptations tout au long du contrat.

 

Souhaitez-vous des Garanties complémentaires ?

Si vous souhaitez maintenir votre niveau de vie, nous vous conseillons de souscrire une assurance complémentaire qui va vous prémunir de la perte de revenus qu’engendrerait votre décès, une maladie ou une invalidité.

Nous vous conseillons de combiner ce type de couverture avec une assurance-vie. Vous obtiendrez alors un tarif plus intéressant par la combinaison avec votre épargne-pension.

• Assurance en cas de décès : le paiement doit faire en sorte que votre emprunt soit remboursé, que des investissements en société soient couverts ou que vos proches soient protégés.

• Couverture accident : vos proches reçoivent le versement d’un capital complémentaire en cas de décès par accident.

• Assurance en cas d’invalidité: Ce type d’assurance est particulièrement intéressante pour les indépendants, qui sinon ne bénéficient que d’un revenu maximum brut de 1.386 euro. Comme vos revenus et vos frais fixes sont plus élevés, il est indispensable de prévoir une meilleure protection.

• Exonération de prime: en cas d’incapacité de travail, l’assureur prendra le relais de votre épargne-pension sans que ne deviez payer les primes.

• Revenu garanti: en cas d’incapacité de travail, vous recevrez une rente.

Epargne à long terme après 65 ans

Ce système vous permet de profiter de la déduction fiscale au-delà de vos 65 ans. Contrairement à l'épargne-pension qui ne peut se déduire que jusqu'à vos 64 ans inclus.

ll est donc intéressant de le faire à condition de ne pas avoir besoin de l’argent. La taxe sur ce style de contrat est payée à 60 ans ou 10 ans après le début du contrat. Il faut le voir comme une épargne que vous laisserez à vos héritiers en profitant annuellement d’un remboursement d’impôt équivalent à 1/3 de la prime. Double bénéfice donc !

 

 

Copyright © Villar sprl. 2014. All Rights Reserved. ! Avertissement Légal !